Electricité "verte", vraiment?

L'électricité 'verte' n'est pas toujours aussi verte que le prétendent les fournisseurs. Greenpeace et Test-achats ont réalisé un classement pour vous aider à acheter en connaissance de cause.
 


De nombreux fournisseurs belges disent offrir de l'électricité 100% verte, mais peuvent investir votre argent dans le charbon ou le nucléaire.

Le système actuel des contrats verts ne reflète pas la réalité du marché de l'électricité verte. C'est pour cela que Greenpeace et Test-achats ont réalisé un classement qui analyse ce qui est vraiment produit et investi par les différents fournisseurs dans l'électricité verte.

D'abord, Greenpeace met les choses au clair: de l'électricité verte, c'est une électricité produite au départ de sources d’énergies renouvelables. En pratique, cela exclut donc les productions électriques à base d’énergies fossiles et de nucléaire. Mais la définition utilisée par Greenpeace dans son classement est plus complexe.

Certaines sources d’électricité sont renouvelables mais pas durables. Un exemple? Certaines biomasses telles que l’huile de palme remportent un score négatif dans leur évaluation car, même certifiée (RSPO par exemple), celle-ci est responsable de la déforestation dans des pays comme l’Indonésie. Greenpeace ne la considère donc pas comme verte.

Ecopower, Energie 2030, Essent, Nuon, Electrabel, Lampiris, Luminus... lequel de ces fournisseurs est le plus vert? Découvrez-le sur

www.greenpeace.org/belgium/fr/electricite-verte/


Delen







© Vivat.be 2014

Contact | Wie zij wij?